The Door Painting by Patrick Victor Doppagne

View In A Room

View Fullscreen

Add to Favorites

view additional image 1

Art Description

Painting: Acrylic on Canvas.

The Door

Réalisé en Atelier – été 2013

 Ray MANZAREK et James Douglas « Jim » MORRISON se rencontrent sur la plage de Venice (CA) en 1965. Ils vont fonder le groupe « The Doors ». Le nom est choisi par Jim et fait référence aux portes de la perception, explicitées par le chamanisme.
Le groupe, affilié à la scène du rock psychédélique va rapidement connaître le succès mondial, (toujours de mise actuellement), bien qu'il ait été dissout en 1973, soit deux ans après le décès de Jim MORRISON.
Personnage provocant au comportement volontairement excessif, devenu une véritable idole du rock, mais aussi intellectuel engagé dans le mouvement de protestation, en particulier contre la guerre du Viet-Nam, attiré par le chamanisme on lui attribue une réputation de poète maudit que sa mort prématurée, à Paris, dans des circonstances mal élucidées, transforme en légende. Elle sera notamment fondatrice de ce qui est connu sous le nom de Club des 27 (Célébrités décédées à 27 ans).
On peut supposer que cette attitude intellectuelle engagée, il défendait en effet une intelligence de vie et des valeurs fortes, lui a valu d'être injustement condamné, pour atteinte aux bonnes mœurs et trouble à l'ordre publique, par un juge en mal de réélection, après un concert à Miami. Il va alors quitter les États-Unis et s'installer à Paris en Mars 1971 où il s'adonne alors uniquement à l'écriture, sur les traces de ses auteurs de prédilection, Rimbaud et Oscar Wilde.
Paris est la ville de l'esprit. Jim, américain, dans les pas de Hemingway et de Henry Miller, mais surtout de Baudelaire et de Rimbaud, tente d'y rencontrer l'esprit de la poésie. Il y décédera le 3 juillet 1971, victime d'alcoolisme chronique.
 Le culte que lui vouent ses fans éclipse malheureusement une œuvre poétique d'une grande richesse que Jim lui-même a pu considérer comme sa principale activité, au moins à partir de l'été 1968. Il revendiquait alors d'être reconnu en tant que poète, non plus en tant que rock star.
 Lors des obsèques de Jim, au cimetière du Père Lachaise, sa compagne, Pamela COURSON, lira les dernières ligne de « La Célébration du Lézard », poème écrit par MORRISON lui-même : 
« Voici qu’arrive la nuit avec sa légion pourpre. 
Retirez-vous maintenant dans vos tentes & dans vos rêves. 
Demain nous entrons dans la ville de ma naissance. 
Je veux être prêt. »
 C'est l'affrontement entre l'honnêteté intellectuelle de MORRISON et l'hypocrisie et la manipulation de l'institution américaine d'alors, qui m'a incité à réalisé cette toile en mettant en avant la recherche de l'essentiel, associée aux vers du poète.
 Cette hypocrisie sociétal et cette mauvaise foie persiste dans nos sociétés, particulièrement en ce qui concerne la répartition des richesses et l'égalité des chances. C'est la raison pour laquelle je l'intègre à mon projet artistique actuel.


Subjects:

Styles:

Mediums:

Materials:

The Door

Patrick Victor Doppagne

Belgium

Painting

Size: 39.4 W x 47.2 H x 1.2 in

Ships in a Box

Shipping included

7 day money-back guarantee

 Trustpilot Score

282

Views

1

Favorites