David Joly

David Joly

CAPBRETON, France

About David Joly

« Fertiliser par l’imaginaire »

 David Joly est de ces artistes qui fouillent, décortiquent, analysent les traces que nous laissons. Dans le passé, dans le présent, il s’approprie nos débris, nos mythes, nos textes, les croisent et les transforment pour produire un art sensible et intelligent.
D’un voyage à Madagascar il ramène le tourment d’une maladie. Peine que l’art va apprivoiser « La douleur c’est une aliénation, un moment où l’on peut devenir fou. C’est pendant cette période de souffrance que j’ai acheté de la peinture, poussé par une passion profonde et dure. » Désir de créer qui agit depuis « comme une trainée de poudre qui réembrase un feu étouffé. » 

Repenser l’ailleurs
Forgé dans sa chair et dans son œuvre par les voyages, David Joly reste proche de ses terres natales et son passé culturel. Soucieux de faire réapparaître ce qui a pu être oublié, il renoue une production graphique avec des traditions orales, associes les cultures délaissées pour les refaire surgir dans le présent. « Je cherche à régénérer les mythes africains, les contes basques et d’autres oubliés en faisant des connexions graphiques ». Artiste polyvalent et curieux, ces travaux sont vecteurs de réflexions où l’intime côtoie l’universel.
Sur des bureaux d’écoles il créé des spectres de nos sociétés urbaines dans lesquelles nos mutations ont parfois abandonnées le rêve. « Retravailler sur les bureaux d’écoles où l’on exprime des frustrations pour les fertiliser en imaginaire ». La récupération des mythes et des matériaux, David Joly cherche le vécu, que les objets soient chargés d’histoire pour pouvoir les articuler, les faire renaître. « Vivre pour pouvoir exprimer », l’adage de David Joly nous entraine dans son œuvre où l’autre, l’ailleurs, nous interpelle et nous invite à une réflexion poétique.

Mythologies connexes
Ses sujets lui viennent de ses expériences, de ses rencontres poétiques. Loys Labeque et Guy Tirolien, poètes basque et guadeloupéen dont il intègre les textes dans ses productions. David Joly, alchimiste de l’art et des cultures fait en permanence se rencontrer temples vaudou et forêts landaises, textes et peintures, formes et histoires pour construire un métissage unique dans sa capacité à exprimer. De la terre rouge africaine, du marais des landes où il habite, il en extrait la matière de

In David Joly’s work lies what haunts our restless sleeps ; the dark foam of our night’s sleep. On a black impenetrable background arise rays of light that assemble, intertwine, multiply into geometric shapes. It is a language that is taking shape before our eyes :Spirals that snap us up. Body parts that hurt ; the widely open mouths silently crying in our nightmares; these labyrinths electronic circuits patterns; The irruption of reality in the canvas with collages; repetitive urban projects and their neighboring twin boxes - our troglodyte cities.
Suddenly a forest; three trees, dark circles, a stump: Difficult to choose from redemption and apocalypse. Watching these canvases we are immersed into quirky dreams long processions David’s work tells more about ourselves than about the artist himself. It echoes our anguish/distress on several levels, from the unusual to consistency, with collages and drawings, before a world we fail to master.
Luc HAZOUME - Writer

Self-taught artist. My creative impulse comes from the pain. 10 years ago, I contracted an autoimmune degenerative disease while traveling in Madagascar. Since then, I inject myself every week immunosuppressive pitting for pain control. I’m living in south ouest of France in the LANDES.
My world is at the crossroads. It brutally emerges from a soup melting my imagination and my sensations. On the verge of the unconscious, I plunge into myself to produce monstrous and grotesque figures. In my own way, I use elements of biology, chemistry, anatomy and mechanics to articulate my paintings like living organisms and ecosystems. I use recycled materials, collage, old drawings, urban plans as a mediums. More often, i paint about brutality of urban life, forests, pain, intolerance.

Education

don't want to go to their school anymore

Events

7 mars-2 mai, Centre d'art contemporain des Landes, Parallèles

4 décembre 2019, vernissage la dispersion et la soif, Paris, galerie Marie Claude Duchosal

Migration : chapelle Victor Duruy
Biarritz, musée de la Crypte,

Bayonne, parcours initiatique, Galerie ATEKA, 9 novembre-22 décembre 2017

Bordeaux, L’impossible silence de l’art, Expo collective, commissaires Benjamin LEYMARIE, Andréric Berthonneau, 20 novembre - 2 décembre 2016


Laminak.1, 19 juillet-3 septembre 2016, à Hendaye, France

Art trip : capbreton, hossegor, seignosse
16, 17,18 avril 2016

Blurred lines at bilbao
20 june to 20 of july
https://www.facebook.com/events/838400842862188

Pop up Sarha Crown, Pop-Up exhibition
June 9th, 7:30 - 9:30 pm
@Room Service, 485 Lorimer Street, Brooklyn

On the edge of fusion, west Harlem, 1 to 5 marsh 2015
http://harlemtrends.com
https://westharlemartfund.wordpress.com


Exhibitions

2020 : Parallèle, centre d'art contemporain des Landes
2019 : La dispersion et la soif, Paris, Galerie Marie Claude Duchosal
2019 : Migration, Chapelle Victor Duruy
2019 : Atrium de Dax, no man's land
2018 : Bordeaux, la forme du songe, sortie 13
2018 : Biarritz, musée de la crypte, sugularités purielles
2017 : Hossegor, Casino, Nature Brute, https://www.youtube.com/watch?v=zb6QoQlzbX4
https://www.facebook.com/Nature-Brute-Expo-Hossegor-578476475693079/
2016 : Bordeaux, House Gallery Leymarie
http://art-flox.com/article-1779.html
2016: Hendaye, Laminak.1, Centre culturel Mendi Zolan
2015 : Bilbao, Blurred Lines : Exposition collective,  Apetit Gallery
http://www.davidsart.fr
http://allevents.in/bilbao/blurred-line/838400842862188
2015 : New York, Armory Art week : West Harlem Art Fund, commissaire Savona BAILEY
https://westharlemartfund.wordpress.com/2015/02/28/west-harlem-art-fund-presents-for-armory/ http://fr.slideshare.net/westharlem/works-by-david-joly
http://harlemtrends.com/2015/02/west-harlem-art-fund-and-friends-present-on-the-edge-of-fusion-at-mist-madiba/
2015 : Brooklyn, Popup Gallery Sarah CROWN , commissaire Haley SHAW
2015 : Lyon : Art up
http://www.mapado.com/lyon/art-up-deco-le-nouvel-esprit-de-lart
2014 : Ivry, Tout va bien : expo collective, commissaire Jean Michel MARCHAIS
http://www.artistescontemporains.org/expositions/evenement.php?id=9550
http://www.loeildelaphotographie.com/fr/event/tout-va-bien/
2014 : Bayonne, A la marge, Galerie des seconds jeudis, commissaire Aude NOGUES
http://www.lesecondjeudi.fr/2014_11_01_archive.html
http://www.eklektika.fr/agenda/david-joly-a-la-marge/
http://art-flox.com/expo-A_la_marge.html
2013 : Paris, 111 des arts
Saint Emilion : des chais aux couleurs de l’art
http://www.sudouest.fr/2013/06/24/des-chais-aux-couleurs-de-l-art-1094767-3.php
2013 : Paris, Lézarts de la Bièvres
2013 : Paris, l’inconnu dans la ville
http://www.versus-versus.com/fr/categories/view/les-artistes/david-joly